top of page

Un long éclairage sur le Ghee


Le ghee est du beurre clarifié, il fait partie des 4 produits gras essentiels selon l’ayurveda.

Les Vedas le nomment la nourriture première et la plus essentielle. Dans les Mahabharatas, il est écrit "du ghee découle la subsistance de tous les mondes", on l'associe à la lumière et à à la brillance dans les textes sacrés des Vedas à plusieurs reprises.


Le mot "Ghee" vient d'ailleurs du Sanskrit "Ghritam" dont la racine est ghr, qui veut dire "briller".


Le ghee est la première et la plus important des quatre substances grasses, avant l'huile (de sésame) ou Taila, la graisse animale ou Vasa, et la moelle ou majja.

Selon les textes ayurvédiques, le ghee est aussi idéal pour pacifier Pitta (l’excès de chaleur dans le corps), Taila (l’huile de sésame) est parfaite pour pacifier Vata et le miel vieux quant à lui est parfait pour pacifier Kapha.


On peut aussi utiliser le ghee en externe, on masse les bébés avec du ghee en Inde, il est utilisé mélangé à des plantes...



Ses bénéfices :


Le ghee est excellent pour le cerveau, la fertilité, le système nerveux, il stimule le feu digestif, nourrit les tissus, lubrifie les organes, les articulations, préserve les artères en les rendant plus flexibles et lubrifiées... Il a cette capacité de transporter les substances en profondeur dans les tissus. Il a un ratio parfait entre Omega 3 et Omega 6. Le ghee est aussi excellent pour nourrir Ojas (le nectar issu de notre digestion, l'énergie liée à notre immunité). Le ghee est considéré comme la meilleure source d'Ojas et de Prana (notre énergie vitale).



Comment préparer le ghee :


Le ghee est un nectar mais comme tout dans la nature, il peut être un poison s'il est mal consommé ou s'il est de mauvaise qualité...

Voici quelques petits plus qui peuvent aider votre préparation du ghee :


1. Choisir un beurre de bonne qualité : On parle beaucoup des qualités de lait A1 et A2, le plus assimilable étant le A2, mais il est difficile de s'en procurer partout.. Il y a plus de 5000 ans, le lait produit par les vaches était uniquement A2. Avec le temps et l'industrialisation, les protéines du lait ont muté en protéines A1. En Inde, on retrouve plus facilement du lait A2 puisque les vaches ont toujours été sacrées et traitées comme des membres de la famille. Elles produisent un lait qui est proche du lait maternel. Un "bon" lait est issu de vaches de pâturage, il est non homogénéisé, non pasteurisé, bio, de fermes où les vaches sont bien traitées. Les vaches ont besoin de bouger, plus elles bougent plus elles sont heureuses... elles ont donc besoin d’espace, d'herbe, de ne pas être séparées de leurs petits, surtout dans les deux premiers mois. Les petits sont nourris en premier et le lait récolté ensuite est ce que l'on peut consommer. Si ces conditions ne sont pas remplies, mieux vaut ne pas consommer de ghee.


2. La pleine lune est le meilleur moment pour préparer le ghee : de la même manière que vous pouvez créer un environnement favorable, calme et "sattvic", vous pouvez choisir de le préparer lors de la pleine lune, utiliser des mantras... l'atmosphère pacifiée donnera de meilleurs bénéfices (nous mangeons des vibrations avant tout...).


3. Cuire le ghee à feu moyen : pour qu'il ait cet aspect doré comme l'or liquide, le ghee doit se cuire un certain temps et d'une certaine manière pour que les substances solides se séparent du ghee liquide. Mettez la ou les plaquettes de beurre dans une casserole. Une fois qu'il commence à bouillir, réduisez la flamme au minimum pour qu'il continue de bouillir à feu doux. À mesure qu'il cuit, sa couleur va changer pour devenir dorée et une couche solide va monter à la surface. Laissez-le au moins 30 min à 1h30 ou plus selon la quantité de beurre et le temps que vous avez devant vous. Une fois terminé, versez le liquide dans un pot en filtrant le mélange à l'aide d'un tissu en coton par exemple. Cela permet d'éliminer la partie solide et les impuretés. Laissez refroidir sans refermer d'un couvercle pour qu'il n'y ait pas d'humidité à l'intérieur du pot.



Les détails qui font la différence :


1. Le ghee a un aspect granuleux : Bien sûr, en été lorsqu’il fait chaud et qu’il fond, il perd de son aspect granuleux, il est sous forme liquide et dorée, mais vous pouvez quand même voir un léger résidu dans le fond.


2. Son odeur et son goût sont différents du lait et du beurre.


3. Le ghee se consomme chaud, pas froid, il est plus digeste préparé avec des épices (graines de cumin, moutarde, asafetida)...


4. Si vous n’avez jamais consommé de ghee, augmentez la quantité graduellement dans votre alimentation. Commencez par exemple par une cuillère à café et augmentez pour que votre corps s’habitue.


5. Le ghee ne se met par au réfrigérateur, il se conserve dans un endroit sec, à l'abri de la lumière.


6. La meilleure façon de le consommer est dans votre alimentation, faites-le revenir avec des épices par exemple avant de faire cuire vos céréales, vos légumineuses, vos légumes...


7. Une autre façon de le consommer est le matin à jeun ou le soir avant de vous coucher, il aura des vertus médicinales (bien sûr, ça va dépendre de chacun, ce qui est parfait pour quelqu'un peut être inadapté pour quelqu'un d'autre).


8. Le ghee est aussi formidable pour transporter des substances, il aide l'absorption des plantes et peut être utilisé avec du shatavari par exemple, du triphala ou d'autres plantes... (on appelle ça shatavari ghrita ou triphala ghrita). On utilise aussi le ghee comme ingrédient principal lors des cures ayurvédiques panchakarma.









2 Kommentare


Gast
01. Juni 2023

Bonjour, je pensais son pouvait le consommer froid, par ex sur des tartines le matin ? Quelle en est la raison ? Merci pour ce post très complet ! 🙏

Gefällt mir
Delphine
Delphine
02. Juni 2023
Antwort an

on mange chaud pour préserver le feu digestif. Ensuite il n'y a rien de bon ou mauvais, tout est à adapter au filtre individuel

Gefällt mir
bottom of page