top of page

Les allergies sous le regard de l'ayurveda

Lorsque notre système immunitaire ne sait plus de quoi nous protéger, qu'il a perdu la vue sur qui est qui, il aura tendance à se battre contre tout le monde (y compris les gentils ;)) aveuglément. À force de déséquilibres et de mauvaises habitudes, il a perdu sa capacité à identifier les ennemis, ce qui rend notre système à vif et réactif, et génère des allergies.



Aujourd'hui, trouver la cause s'arrête souvent à identifier l'allergène, on arrête alors de manger du gluten, des laitages, certains fruits, on se protège des poils de chiens, du pollen au printemps...

Mais vous êtes-vous demandé pourquoi vous étiez allergique à l'origine ? Et avez-vous remarqué que ces allergies apparaissaient souvent à une période particulière de l'année ?


En ayurveda, quand on parle d'immunité, on parle de résilience


Lorsque notre résilience est faible, les réactions sont plus fortes ; les allergies sont liées à un manque de résilience.

Mais elles ne s'installent pas comme ça, une allergie fait souvent suite à une période de stress lors de laquelle le système immunitaire s'est épuisé et ne cherche plus à savoir ce qui est bon ou pas ; il entre en mode réaction (envers et contre tout...).

Lorsque vous avez une allergie cutanée, une rhinite allergique, une allergie alimentaire... c'est votre système immunitaire qui réagit.



De nombreuses allergies se manifestent au printemps


Si vous avez une tendance à accumuler du Kapha (terre et eau), à mal éliminer, à consommer souvent des aliments mucogènes comme le fromage, le gluten, les aliments frits et lourds... que vous avez beaucoup stress, tout ceci peut engendrer des allergies.

En premier lieu, c'est essentiel d'éliminer les sources de toxicité, de revoir son alimentation pour qu'elle soit un soutien du feu digestif, d'éviter les mauvaises combinaisons alimentaires, ce qui est lourd et difficile à digérer.


Revoir ses habitudes et comportements, son alimentation et faire une pause sont nécessaires pour rééquilibrer le feu digestif, ainsi qu'un soupçon de patience pour accueillir le cheminement de guérison.



Quelques idées supplémentaires


Les laitages en occident peuvent être mucogènes, le lait se consomme toujours chaud, avec des épices, bio et cru, non pasteurisé et non homogénéisé, de vaches heureuses. Malheureusement aujourd'hui, peu de vaches sont vraiment heureuses, et ça se retrouve dans leur lait.

Une autre astuce est de conscientiser ses habitudes : tenir un journal si besoin pendant un temps, l'idée est d'observer les habitudes et les changements dans l'alimentation et l'hygiène de vie.


La première étape est de limiter la consommation des aliments qui soutiennent l'allergie pour permettre à Agni, le feu digestif de se reconstruire. Éliminez les produits qui génèrent du mucus, augmentez votre consommation d'eau (chaude), adoptez une routine ayurvédique (s'aligner sur les rythmes circadiens et mettre en place la Dinacharya et une Sadhana (yoga, pranayamas, méditation) afin de soutenir l'énergie vitale.


Certaines tisane peuvent aider aussi pour améliorer la digestion, des plantes comme Amla (pour sa teneur très riche en vitamine C), des multi-vitamines parfois, et des minéraux (les femmes ayant de l'anémie ont plus tendance à avoir des allergies), dans ce cas, le fer (pris sous une forme adaptée) va booster et purifier le sang (c'est à voir individuellement).



Parfois, utiliser le Neti (lavage du nez à l'eau salée) et Nasya (les gouttes nasales) aident (voir selon les contre-indications), les inhalations à l'eucalyptus. Pour Nasya (cf vidéo), vous pouvez utiliser l'huile Anu Taila ou une autre huile, notamment si vous avez des rhinites allergiques.


Bien que les allergies soient liées à un excès de mucus, donc Kapha, la cause est très souvent liée à Vata (l'air et l'éther) qui sur-réagit.


Apaiser Vata et donc, le système nerveux est très important. En parallèle, aider les émotions à circuler, conscientiser les traumas pour retrouver un ancrage, aider le corps à retrouver de la sécurité font souvent toute la différence...








Comments


bottom of page