top of page

Ce que l'ayurveda conseille au printemps


Ce qui fait la particularité de l'ayurveda, c'est qu'il nous incite à écouter les rythmes et à nous y adapter.


Chaque saison a une nature particulière qui se répercute sur notre corps et notre esprit. Par exemple, vous avez peut-être ressenti des problèmes digestifs, des ballonnements ou de l'anxiété subitement à la transition entre l'été et l'automne, dès que le froid commence à s'installer...



L'ayurveda prend en compte 5 éléments (la terre, le feu, l'eau, l'air et l'éther) qui combinés, créent les fameuses bio-énergies de Vata, Pitta et Kapha.


Dans la transition entre l'été et l'automne, la chaleur du feu permettait de pacifier Vata (l'air et l'éther), et avec l'entrée du froid, ce n'est plus possible ; ceux qui avaient un déséquilibre Vata en sourdine voient alors le déséquilibre se manifester vraiment. Quand on voit combien nous fonctionnons en lien avec les rythmes de la nature, il est évident que s'y aligner et danser avec eux est une promesse d'énergie, de vitalité et de longévité.


Au printemps, l'énergie de Kapha (la terre et l'eau) entre dans la danse. Quand on observe la nature, on voit tous les fluides circuler dans les arbres quand le froid retombe, tout circule (enfin, s'il n'y a pas de blocage). Comme de la neige qui fond sur la montagne, tout bouge et reprend vie dans notre corps, et ce qui était en excès peut s'évacuer. C'est l'histoire d'un corps en bonne santé, mais les allergies sont l'une des indications que ce processus ne se passe pas comme prévu (si c'est le cas pour vous, les inhalations à l'eucalyptus et Nasya pourront aider, en plus de revenir à la cause du déséquilibre...).



Quelques bonnes idées au printemps


La nature étant plus humide, préférez une alimentation qui équilibre (on applique le principe opposé s'il y a excès), plus sèche que d'habitude et légère (pas le léger de la salade, le léger pour le feu digestif...). Ça peut être un porridge d'orge le matin (l'orge a tendance à absorber les fluides), veillez à ce que le riz que vous mangez soit vieilli 1 an (il a besoin d'être "séché" pour ne pas générer de dysbiose), le miel est particulièrement recommandé pour pacifier Kapha (voir la recette de l'eau miellée ici) ainsi que le gingembre séché.

C'est le bon moment pour soutenir l'élimination de Kapha, si vous le pouvez, faites davantage d'exercice ou marchez, Kapha a besoin de stimulation. Le brossage à sec peut être conseillé, le drainage lymphatique, le massage "Udvartana" avec de la poudre de Triphala - il peut faire partie de la routine ayurvédique du matin (Dinacharya) au printemps ; si vous connaissez l'auto-massage à l'huile, celui-ci est fait en utilisant des poudres. Il aide à nettoyer la lymphe, à perdre du poids, à équilibrer Kapha, on le pratique avant de se doucher, en massant des pieds à la tête. Prenez un peu de poudre et massez vers le haut.



À éviter au printemps


Kapha étant de nature froide et fluide (et le printemps pouvant inviter de la lourdeur et l'évacuation de mucus), si vous consommez des laitages (surtout du fromage ou des yaourts) ou des aliments mucogènes, des fruits crus ou des smoothies tous les jours (surtout au réveil), vous allez renforcer ces qualités (le cru nécessite d'avoir un bon feu digestif pour être digéré et ce n'est pas le cas de tout le monde). Évitez ce qui est lourd et dense ou trop sucré et les siestes l'après-midi (ça augmente Kapha et perturbe le feu digestif, préférez-les en été).







Comments


bottom of page